Homélie de samedi à l’Eglise orthodoxe d’Ugine

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

Chers frères et soeurs, je voudrais vous saluer en ce jour quand nous célébrons la mémoire des saint Timothée de Prusse, saint Alexandra et Antonina ainsi que tous les saints de Siberie. C’est une grande joie d’arriver à Ugine et de célébrer dans cette église, faisant le lien entre le passé et le présent, entre la Russie et la France. Le message évangélique choisi aujourd’hui pour la lecture et la meditation est très fort, compréhensible et provocant. „Le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête” (Mt. 8:20).

Que veut dire le Seigneur par cette phrase? C’est une phrase qui explique l’état évident de la vie de Jésus Christ. Nous aussi sommes des hôtes sur cette terre. L’apôtre Paul dit : « Car nous n’avons point ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir ». (Heb. 13 :14) Donc, dans cette endroit ou la grande majorité d’éntre nous est venu vénéré saint Alexis, le prêtre errant, nous somme invité à mediter sur notre pérégrenation et voyage dans cette monde.

L’appel du Seigneur, adressé au jeun homme : « Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts » (Mt. 8 :22) provoque des incompréhensions et même des confusions pour les lecteurs du Nouveau Testament. Comment devra-t-on le comprendre ? Les exigets expliquent cette phrase en accord avec le Royaume de Cieux. Ceux qui n’ont pas trouvé la vie du Royaume sont morts, même si ils sont physiquement vivant. C’est un avertissement très grave et fort. C’est un appel pour nous de garder la flâme de la foi.

Que Dieu nous garde de la mort spirituelle pour la vie du Royaume de Cieux pour avoir la possibilité de traverser cette vie et arriver à l’éternité ou tous les saints louent le Seigneur. Amen.

Hiéromoine Josèphe Pavlinciuc

Comentarii

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *